Tribune Septembre 2018

La privatisation de la SNCF, la réforme des retraites, la suppression des contrats aidés, la baisse des allocations logements…vous savez tout cela et c’est toujours dans les tuyaux.

Les Postes réduisent leurs horaires et jours d’ouverture, la vente et destructions des logements sociaux s’accélèrent (3 000 demandeurs à Massy), les services municipaux continuent d’être privatisés, pour moins de services… La santé en Essonne ne va pas mieux, le maire de Massy très décomplexé déclare n’avoir aucun tabou sur la privatisation de nos services publics de santé, il entérine ainsi la casse des 3 hôpitaux de proximité du Nord de l’Essonne. Ceux-ci avec leurs 900 lits, mais déjà saturés, seront remplacés par un futur hôpital à Saclay non conforme aux besoins de 380 000 habitants, avec seulement 416 lits, et 600 suppression de postes.

Ce constat s’aggravera hélas sans un haut niveau d’intervention des citoyens à tous les étages de la vie locale comme nationale.

Tableau bien noir effectivement. Mais allons, tout ne va pas si mal à Massy ou dans ce pays.

Pour preuve la visite de son altesse sérénissime prince de Monaco venu parader à Massy et xxxxxx les dégâts causés dans une ville écrasée par l’impôt, lui qui habite une contrée ou ce mot est banni.

Mais qu’est donc venu faire à Massy ce symbole de la réussite programmée de quelques-uns, ceux-là dont Macron veut que la jeunesse rêve.

Les communistes ont des propositions alternatives, ils vous invitent à en discuter à la traditionnelle fête de l’humanité du 14 au 16 septembre, ou à la fête des associations où nous rencontrerons les Massicois.

jan.colette@orange.fr – PCF-14 rue du Château 91300 – https://massypcf.wordpress.com

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :