Tribune Février 2018

Carton rouge pour municipalité de Massy, comme au gouvernement.

Le contexte budgétaire national fait mal à tous les services publics et en particulier à ceux de nos communes. Pour contrer la réduction des dépenses publiques, et des cadeaux aux riches : Suppression de l’ISF (plus de 4 milliards), suppression progressive de 35% de la T.H. impôt certes injuste, dont on peut craindre qu’il ne sera jamais compensé par l’état, des taxes sur les hauts salaires, les communistes proposent notamment d’augmenter la taxe sur les transactions financières de 0.3 à 0.5%.

A Massy, ville en pleine croissance, la majorité municipale amplifie la politique Macron par la baisse des budgets amortisseurs de l’austérité: CCAS, jeunesse, personnel communal et sa formation, subventions aux associations, logement social (voire leur destruction)…

La liste des gestions des services confiée au privé s’allonge tous les ans. Entretien des locaux, espaces verts, crèches (prix d’une place + 30%) stationnement, assainissement… Cela coûte plus cher à notre commune qu’une gestion en régie (communale).

Une autre alternative est possible si les Massicois le décident. Voir déclaration au CM du 21/12/2017 sur notre blog.

jan.colette@orange.fr – PCF/FdG-14 rue du Château 91300- https://massypcf.wordpress.com

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :