Les sans papier en gréve

18/02/2018

REGULARISATION DES TRAVAILLEURS SANS PAPIER

ILS BOSSENT ICI, ILS VIVENT ICI, ILS RESTENT ICI.

Ils sont plus d’une centaine de travailleurs de 6 entreprises en Ile de France à avoir décidé de cesser le travail depuis le 12 Février 2018. Ils sont en grève dans des conditions difficiles, la CGT a beaucoup de difficultés à rencontrer les grévistes pour leur apporter soutien moral et alimentaire, ainsi que le confort pour la nuit.

Ils travaillent dans la fabrication des plats cuisinés, dans la collecte des ordures ménagères, dans le BTP, etc…Ils sont en lutte pour leur régularisation avec la CGT. Ces travailleurs ne prennent le travail de personne. Qui accepterait de travailler dans les conditions qui sont celles qui leur sont imposées ? Le patronat exige de plus en plus que ces travailleurs passent par les agences d’intérim pour pouvoir les embaucher sans risque. L’aide du gouvernement est précieuse pour les patrons, car celui-ci veut revenir sur les conquis arrachés en 2006 qui reconnaissent les bulletins de paye comme documents permettant leur régularisation.

Nicolas Sarkozy avait, en son temps, fini par reconnaitre que des dizaines de milliers de travailleurs sans papier travaillaient dans notre pays pour le plus grand profit des entreprises qui les embauchent.

Depuis plusieurs jours, les piquets de grève s’organisent devant les entreprises et ils reçoivent le soutien et l’aide de la CGT.

Ce matin, malgré la température plus que fraiche, ils étaient sur le marché de Chilly-Mazarin pour expliquer leur situation et recevoir le soutien des citoyens tant moral que financier.

Le PCF était présent ce matin là en soutien aux travailleurs en lutte pour leur dignité.

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :