Le Pape, l’homosexualité et les prêtres pédophiles

Lundi 27 août 2018

En 2013, le pape François semblait témoigner d’une ouverture personnelle à l’égard des personnes homosexuelles avec sa fameuse formule « qui suis-je pour juger? », sans toutefois chercher à remettre en cause la doctrine de l’Église qui qualifie l’homosexualité d’acte « désordonné ».

Hier, revenant d’Irlande, le pape François a recommandé aux parents de jeunes enfants se disant homosexuels de les emmener voir un psychiatre, laissant entendre que l’homo-sexualité était une maladie. On le voit l’Église, en ce qui concerne l’homosexualité, reste toujours sur les mêmes positions moyenâgeuses.

Alors que va proposer le pape comme traitement pour les prêtres pédophiles, ces prédateurs sexuels couverts depuis des décennies par l’Église ?  Va-t-il leur proposer le même traitement ou de suivre des formations de masturbation solitaire afin de réfréner d’éventuelles pulsions ?

C’est la deuxième fois ce mois-ci que l’on assimile l’homosexualité à une maladie. Au début du mois c’est un pseudo-médecin français, exerçant en Suisse, qui se targuait de « soigner » l’homosexualité par l’homéopathie. Pour le président de l’association SOS homophobie « Considérer l’homosexualité comme une maladie est une idée reçue encore très tenace, ancrée dans les mentalités »…

Voir l’article du Parisien : « Prêtres accusés de pédophilie aux États-Unis »

Voir la vidéo sur LoopSider ci-dessous :

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :