Grande Bretagne : Des patients meurent dans les couloirs des hôpitaux

13/01/2018
Après des années (années Thatcher, Blair, Cameron) d’abandon du service public de santé, la situation sanitaire est aujourd’hui dramatique en Grande Bretagne.

Soixante huit médecins spécialistes et urgentistes écrivent à la première ministre pour décrire une situation inégalée : Ces dernières semaines plusieurs hôpitaux sont dans un tel état de surcharge qu’ils doivent soigner jusqu’à 120 patients par jour… dans les couloirs. Certains en meurent prématurément.

La Grande Bretagne a fait l’expérience sur plusieurs dizaines d’années d’une politique libérale, de rentabilité, appliquée à tous les secteurs et principalement à celui de la santé. Et la crise s’est aggravée depuis 7 ans. Elle en « récolte » aujourd’hui les effets désastreux. Le constat est effarant : 7000 lits manquant par rapport à l’année précédente pour la même période.
La directive de libérer 2000 à 3000 lits en septembre 2017 a été un échec. Les autorités tentent de mettre un plan en place. Mais comment combler d’un coup de baguette magique les effectifs absents de médecins et infirmières ? Comment combler dans l’urgence des places dans les hôpitaux et des lits manquants depuis des années. Ce qui a été détruit mettra des années a se reconstruire.

Nous posons cette question inquiétante pour la France : Avec la fermeture de dizaine d’hôpitaux, d’un nombre plus important de services d’urgence, la réduction des effectifs du personnel soignant sur tout le territoire, la course effrénée à la rentabilité, la réduction des budgets de santé, la France prend-elle le chemin de la Grande Bretagne ?

Pour nous les choses sont claires :
NOUS NE VOULONS PAS DE CETTE SITUATION EN FRANCE !

« Des patients meurent dans les couloirs de l’hôpital » disent les médecins à Theresa May.

Voir l’article du Guardian (en anglais)

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :