DISSOLUTION OPIEVOY – DEVENIR DES LOCATAIRES

RepublicainsColette JAN
Conseillère Municipale
14, rue du Château
91300 Massy                                                                                                 Massy,  le 15 juillet 2016

Jan.colette@orange.fr

Monsieur Vincent Delahaye

Sénateur-Maire de Massy

Objet : Dissolution de l’Opievoy

 

 

Monsieur Le Sénateur Maire,

Vous n’êtes pas sans savoir que l’OPIEVOY risque d’être dissous. En effet L’article 114 de la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi ALUR, entrainerait la disparition probable de l’OPIEVOY, premier bailleur social de la grande couronne parisienne.

Le refus catégorique de la Région Ile de France  et du Département de l’Essonne d’en reprendre la gestion, laisse planer sur cet organisme des menaces sur l’avenir des 12 000 logements actuellement gérés par l’Opievoy.

Les conséquences en termes de loyers, de charges, de maintien dans les logements, de préservation  et rénovation du parc existant et de développement de ce parc en cas de cession à différents organismes ou bailleurs laissent planer les plus vives inquiétudes.

La pérennité de ce service public est d’une impérieuse nécessité. En garantissant au plus grand nombre l’accès au logement, il est le facteur indispensable de la cohésion sociale dans notre département.

Les projets de rénovation urbaine financés par l’ANRU, qui couvrent plusieurs centaines de logements, s’ils étaient interrompus ou suspendus, entraveraient la dynamique de reconstruction urbaine engagée.

La ville de Massy est concernée avec 1 875  logements gérés par l’OPIEVOY.

Il importe donc d’apporter des garanties et un haut degré d’exigence à tout projet immobilier de reprise d’une partie ou de l’ensemble du patrimoine, en particulier sur le maintien des loyers, la qualité du service, l’accès au logement, le niveau de réhabilitation, etc…

C’est pourquoi je vous demande, Monsieur le Sénateur-Maire, d’intercéder auprès de Madame la Préfète, pour obtenir l’organisation d’une table ronde réunissant tous les acteurs du logement social et trouver les solutions, par la demande de création d’un Office Départementale Public permettant de nous engager d’ici fin décembre 2016 dans une stratégie exigeante pour les habitants et les salariés, pour le devenir de l’OPIEVOY.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de mes salutations distinguées.

Colette JAN

                                                                                                              Conseillère Municipale

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :